démarche

En duo, chaque jour, nous prenons contact avec notre réalité par l’expérience de la marche. Favorisant les mouvements lents, notre mode de vie sous-tend une sensibilité commune et motive une production visuelle en phase avec l’environnement côtoyé. Dans l’optique d’élargir notre conception des sites vécus, nous collectons des fragments et explorons diverses techniques d’assemblage. Que ce soit par extraction, fragmentation, numérisation, impression, association, classification, collage, colorage, grattage, dépliage, moulage… le travail exploratoire du matériau est pour nous un moyen de cartographier l’imaginaire qui se construit de jour en jour, intuitivement, méthodiquement.

 

Également, dans la visée de pouvoir vivre en tant qu’artistes, nous intégrons à notre démarche le volet « tableaux-extension » qui consiste en une production de tableaux faits sur mesure (commandes). Le recensement d’expériences marquantes comme prémices à la création de ces œuvres personnalisées est abordé comme l’étude de phénomènes culturels dont nous sommes témoins. Ici, nous cherchons à découvrir ce qui importe et marque, ce à quoi les gens s’identifient et sont sensibles, ce qui rend distinct leur vécu par rapport aux autres, par rapport au nôtre.

 

Notre rapport au monde social et matériel évolue ainsi au long d’une Expédition au cours de laquelle se déploient deux séries phares : les tableaux-terrain et les tableaux-extension. Présentés dans l’espace de la galerie, les tableaux-terrain se matérialisent en installations qui combinent notamment peinture, sculpture, photographie, art d’impression et procédés numériques. Présentés dans l’espace domestique, les tableaux-extension se matérialisent en peintures qui combinent une variété de procédés et de techniques chaque fois renouvelés. 

 

Le pouvoir de lier la vie à l’art habite nos pensées. Par-delà les multiples expériences de vies tantôt ressenties personnellement, tantôt vécues par les yeux d’autrui, nous tâchons de ralentir ; d’être attentifs à notre environnement pour réapprendre à le voir. Nous mettons ensemble des moments, des morceaux de matériaux, des fragments de vie collectés ici et là pour nous situer par rapport à notre contexte et pour construire, dans un mouvement vivant, des relations de résonance entre les êtres et les choses qui nous entourent.