démarche

La pratique qui nous engage s’articule telle une écologie productive au sein de laquelle se développent deux approches : les phases et les tableaux-extension. Celles-ci s’entrecroisent et se nourrissent mutuellement comme deux champs notionnels sur un même territoire ; elles coexistent au sein même de notre pratique. Notre démarche porte le nom d’Expédition. Elle est vécue en duo depuis octobre 2016 et est envisagée au même titre qu’un projet de vie.

 

les phases

 

Composées d’artefacts significatifs, les phases sont produites de manière séquentielle et marquent le rythme de notre parcours collaboratif. En passant par une pratique quotidienne de la marche, nous observons des phénomènes naturels et construits, accumulons des données matérielles et conceptuelles et traduisons des expériences vécues en phases. Ainsi déployons-nous, en cours de route, diverses stratégies de mapping pour montrer l’aboutissant ponctuel de notre mobilisation. Le fait d’introduire ainsi la lenteur à l’intérieur des flux urbains, de ralentir devant l’énergie et le mouvement des villes, provoque des décélérations qui nous sont productives. Libérant notre imaginaire et faisant place à un tout autre rapport au temps et au territoire arpenté, la progression lente de nos déplacements éveille une sensibilité commune. Ainsi se pose le travail du matériau collecté comme une façon de mieux comprendre l’environnement dans lequel nous évoluons. Ce que nous retenons des expériences vécues, se faisant et s’accumulant, est investi, transformé, puis présenté sous forme d’assemblages et d’installations. Différents médiums sont alors mis en relation comme la peinture, le numérique, la sculpture, la photographie et les arts d’impression. 

les tableaux-extension

 

Notre objectif étant de lier la vie à l’art, nous cherchons à vivre du savoir-faire que nous développons le long de notre parcours, au fur et à mesure de nos activités. Le volet tableaux-extension consiste en une production lucrative de tableaux faits sur mesure pour des personnes et des espaces de vie particuliers. Cette alternative est donc un processus de réflexion qui d’une part, engage le travail du matériau vers de nouvelles pistes en favorisant des liens sociaux significatifs, et qui d’autre part permet une autonomie d’action par rapport au milieu de l’art académique. Ainsi générons-nous, en synchronie avec les phases de l’Expédition, une série de peintures spécialisées. À l’image de nos partenaires, ces paysages-portraits sont créés à partir d’expériences transmises, partagées et interprétées.

© 2018 par Pépite et Josèphe / expedition.phases@gmail.com